Historique de la commune

Ce n'est qu'en l'an 1235 qu'il est fait pour la première fois mention du nom de Beckerich qui signifie à l'origine "Eglise de Betto". De l'époque féodale jusqu'à la révolution française le village s'est trouvé sous l'autorité des Soeurs de Clairefontaine. Pendant de nombreux siècles, Beckerich a eu à souffrir des famines, des épidémies, des guerres, des pillages. Jusqu'à la fin du 19ème siècle, la localité regroupait une population avant tout agraire. Néanmoins, il ne fait aucun doute que notre village a revêtu une certaine importance.

Dans le sillon de la révolution française, Beckerich devient une commune en 1795, regroupant bientôt les localités de Noerdange, Huttange, Schweich, Elvange, Hovelange, Oberpallen et Levelange.
C'est en 1861 que la population est la plus nombreuse avec 2230 habitants.

A partir de 1860, Beckerich perd son caractère exclusivement rural et fait place à d'autres industries telles que les carrières et la vannerie relayées plus tard par celle du chemin de fer.
C'est ainsi que Beckerich a fait son entrée dans le 20ème siècle.

En 1996, notre commune a obtenu le prix européen du développement rural. Aujourd'hui notre commune qui est particulièrement connue grâce à l'eau minérale jaillissant des sources "Mëlleschbour" et "Wäschbour" qui alimentent également le réseau d'eau potable, charme ses visiteurs grâce aux hauteurs boisées du Kahlenberg de même qu'à ses 8 villages remarquablement restaurés.

Aperçu historique

NOTRE région, proche de la grande forteresse antique d’Arlon, est parsemée de vestiges de l’époque romaine. En 1309 le village de Beckerich reçoit sa lettre de franchise et une administration indépendante. Jusqu’à la Révolution française, Beckerich et une grande partie de son territoire actuel appartiennent au couvent de Clairefontaine. Cette situation dispense les habitants du service militaire, sans pour autant les protéger des conséquences des nombreuses guerres qui dévastent la région.

 

A l’époque, nos villages formaient des unités autonomes, qui, dominées par l’agriculture, abritaient toutes sortes d’artisans. Ce n’est qu’en 1880 que la construction de la voie ferrovière amène un véritable essor économique, favorisant le commerce et la modernisation. Avec la centrale téléphonique en 1894 et l’installation d’un des premiers réseaux électriques du pays en 1913, la Commune de Beckerich prend son élan pour un développement qui se prolonge jusqu’à nos jours: énergies renouvelables, exploitation écologique des ressources naturelles etc. Depuis 1928, la source du

Mëlleschbur