Beckerich: commune écologiste

Une commune bâtie sur les 3 piliers du développement durable 

La dimension écologique : vers une autonomie énergétique

L’éolien
Un projet de 4 éoliennes de 1,8 Mw chacune est en cours de préparation. Ce site éolien est initié par une Société Anonyme dont les actionnaires sont les habitants de la commune et des environs. 

Système de télégestion raisonné de l'éclairage public 
Depuis 2003, le village de Beckerich réduit sa facture d'électricité grâce à un système de télégestion de l'éclairage public.
En cours de soirée (à 20h00 et 22h00), deux phases de réduction successives de la tension permettent de réduire l'éclairage de respectivement 25 et 50 % dans le village. Un effet secondaire est une tension d'alimentation plus stable, ce qui augmente très sensiblement la durée de vie des ampoules. En plus, la maintenance des points lumineux peut être mieux organisée.
La réduction d'intensité lumineuse, à peine perceptible pour les habitants et les usagers de la voie publique, a néanmoins permis une réduction de près de 36 % de la consommation en électricité entre 2002 et 2004, soit:

  • 26.000 kWh/an en moins
  • une réduction de 16 tonnes de CO2 par an
  • temps de retour à l'investissement: 10-12 ans

    Dans les bâtiments scolaires et le hall sportif de la commune, des tubes avec ballast électronique ont été installés. Munis d'un dimmer, ces tubes permettent d'adapter l'éclairage des locaux à l'éclairage naturel, avec encore une fois des économies à la clé.
    La commune de Beckerich encourage également l'utilisation d'ampoules fluocompactes ou économiques par le biais de l'asbl Réidener Energieatelier.


    La biométhanisation agricole
    Une première unité de biométhanisation a été installée dans une ferme. Elle produit de l’électricité pour 15 ménages ainsi que de la chaleur et l’électricité pour la ferme elle-même.

    Une seconde centrale de biogaz recycle le fumier et le lisier des 2500 unités de gros bétail de 19 agriculteurs, pour produire de l’électricité pour 700 ménages.

    Une troisième unité installée dans une commune voisine, assure le chauffage d’une piscine intercommunale et de bâtiments communaux. 

Les panneaux solaires photovoltaïques
10% des ménages de la commune ont investi dans l’énergie solaire. Les toits de bâtiments communaux ont été mis gratuitement à la disposition de citoyens organisés en copropriété pour y installer des panneaux solaires. De nombreuses maisons individuelles ou bâtiments agricoles sont aussi dôtés de panneaux solaires photovoltaïques.

Actuellement, 5% de la consommation électrique globale des ménages est assurée par le solaire photovoltaïque.


Un chauffage collectif aux copeaux de bois avec réseau de chaleur
Beckerich dispose d’un potentiel forestier de 700 ha de forêts, 300 ha appartenant à la commune et 400 ha à des privés. Un chauffage à copeaux de bois a été installé pour fournir les ménages en chaleur et eau chaude via un réseau de chauffage urbain. Une deuxième chaudière à copeaux de bois va être installé.

La commune de Beckerich vise l’autarcie énergétique d’ici 2020-2025.

Transports en commun
Aujourd’hui, il y a un bus toutes les heures vers Luxembourg et on compte une moyenne de 15 passagers par trajet. Les communes envisagent même d’étendre les horaires en soirée. En association avec des communes voisines, une campagne d’encouragement à l’utilisation des transports en commun a vu le jour.

Campagnes de sensibilisation dans le domaine des déchets et de l’utilisation rationnelle de l’eau et de l’énergie
Ces campagnes ont permis à la commune de réduire 15% la consommation d’eau.

Les citoyens on participé activement à ces campagnes de sensibilisation ce qui montre une réelle mobilisation de la part des habitants de Beckerich.

Préservation de la biodiversité
Les sites importants pour le maintien de la biodiversité ont été acquis par la commune ou ont fait l’objet d’un contrat d’exploitation avec les agriculteurs concernés. C’est ainsi que les ruisseaux locaux ont été revitalisés.

Bioconstruction
De nombreux projets tels que les bâtiments scolaires ou les bâtiments administratifs ont fait l’objet de bioconstruction. Aujourd’hui, c’est devenu un reflexe pour les décisions de la commune : les bâtiments doivent être pensés de manière écologique.